Des vagues d'idées, des mouvements émotifs et réflectifs

02 janvier 2019

Rentrer dans la coquillette ou rester constante de loin

Je déteste assurément, et sûrement les rapports humains conventionnels ! Devoir s'adpater aux modes de fonctionnement des autres, c'est épuisant, et surtout très lassant. J'ai hâte d'avoir ma coquillette (!), une belle bulle où personne ne viendra me déranger. Ne plus "faire des efforts", alors qu'au fond cela me gêne et je me fiche des conséquences, ça ne m'intéresse pas du tout de savoir si oui ou non, on m'apprécie ! Ce qui m'intéresse c'est qu'on me fiche la paix ! 

Plus ça va, plus je me recule dans mon épicentre. Les frontières s'étirent. Et plus je me sens libre, mieux je me porte ! J'ai fais des choix très importants, et j'ajuste le tout jour après jour. Ce à quoi je tends, c'est la constance. Je ne sais pas pourquoi aujourdh'ui, je suis si tendue et enervée, il n'y pas une raison si probante à cela. J'aimerai me sentir apaisée et complête. Une femme complête. Arrêter de me mettre en miroir, dans des étâts qui ne sont pas les miens ! Je n'ai plus envie d'être une éponge émotionnelle. J'arrive à me positionner comme il faut quand je n'apprécie pas la personne mais quand je n'ai rien contre cette personne je n'y arrive pas. Pourtant, il me suffirai de sentir, le gouffre, la totale différence qu'il existe entre cette personne et moi. Et juste, comme font les autres en général, me sentir supérieure, et méprisante. J'aimerai surtout, agir, selon ce que je veux, c'est à dire ne permettre aux autres d'influer sur moi. 

Me sentir comme sur une île. toujours insulaire des autres. Avec des océans entre eux et moi ! 

Posté par KILOSCLOPE à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2019

Exister #mot

Exister vient du latin existereexsistere.

Je me manifeste avec l'idée de conscience en m'offrant importance et valeur cette année


Posté par KILOSCLOPE à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2018

Trier les placards #end

Allez toi, Espèce de .....

Je te dis pas merci

Juste 

C'est plié 

Sans retour


 

 

 

Posté par KILOSCLOPE à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2018

Pas de côté #1

Je ne comprends pas, je suis ronde comme une barrique ! Il va falloir que je fasse attention à mon alimentation ! Rien de pire qui me déplait plus ! Faire attention à mon poids et me sentir énorme ! Je déteste vraiment cela ! Mais je n'ai pas le choix ! Je ne mangeais plus qu'un repas assez léger par jour. Mais là j'ai besoin d'en manger deux par jour, vu mes journées. Va falloir que je trouve une solution adaptée ! J'avais arrrêter de manger de la viande. Mais j'ai senti que la viande me manquait. Il me faudrait manger le midi, un repas assez copieux, avec des féculents et des légumes. Et le soir ne quasi rien manger ! Un peu de légume. Je verrais si cela fonctionne. Aujourd'hui cela sera salade composée par mes soins pour ce midi. 


 

Je réfléchis beaucoup... ces derniers temps même si je me l'avoue pas, je prends un sacré recul sur ma vie sentimentale :

Je fais comme un pas de côté. Je n'arrive pas à me contenter de la situation. Je n'ai pas envie de compliquer les choses. Je sais ce que j'attends de lui et qu'il ne veut pas. Il ne peut pas. Je ne lui en veux pas. Je ne suis plus en colère. Je suis un peu dans la phase d'acceptation. Mais la résignation n'arrive pas. Je n'ai pas envie de rester dans cette situation. Je me laisse le temps de ce recul. Mon point de vue change doucement mais sûrement. Je ne peux pas me contenter de cela. J'ai certainement la peur d'être seule. Alors que je ne serais pas seule, au fond. Je me croyais plus courageuse que cela. Mais c'est vrai que j'ai tellement de forts sentiments sincères. Et ma douleur et ma déception sont grandes. On a le droit d'être un peu précautionneux quand cela touche à ce point notre intime. Je pardonnerai à tout le monde cette part de doute et de peur, cette lâcheté humaine. Mais passé un certain seuil, cela m'agacerait. Et là, j'en suis au point, où j'ai besoin, de ne plus en être là. J'ai tambouriné, je n'ai plus envie de le faire. Je suis lasse de me battre contre des moulins à vents. 

Arrivé au point d'une prise de conscience. J'ai toujours envie de plannifier pour visualiser ce qui va arriver. Pour anticiper et me sentir en contrôle. Pour ne pas perdre pied. Mais anticiper, me fait douter : je cogite trop, sur toutes les possibilités et je ressens des émotions trop fortes. Ce tout me fait reculer. Et surtout m'empêche d'agir. Donc, il est préférable, que comme en ce moment, je fasse juste un pas de côté. Agir, mais ne pas savoir du tout, ce que cela va donner, ou avoir comme conséquences. Suivre seulement mon instinct. 

Mon instinct me dit que lutter ne sert plus à rien. Me montrer vaillante par amour est inutile. Me résigner me fait souffrir. Rester comme ça, sans rien faire, aussi. Là, je veux respirer, loin de tout ce pseudo drame. 

Et au fond, ma vie a peut être encore la chance de prendre un autre tournant ....


J'aime courir après le temps. Je n'ai plus le temps de réfléchir. Cela me fait beaucoup de bien !  J'aime vraiment cette étape. Trouver le fleuve intéressant et tranquille de ma vie. Je contente les autres et moi même. J'ai une brêche, pour trouver ma place. J'espère vraiment réussir à rester dans ce nouveau poste. Il me convient vraiment, j'arriverai à satisfaire mon équilibre. 


Je trouve des petits plaisirs simples. Et j'ai envie de parfaire ce qui m'importe :

 Mes petits combats personnels ainsi que réaliser mes grands rêves. 

Posté par KILOSCLOPE à 06:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2018

La pluie qui revit #3

Bonsoir toi,

J'ai choisi de bichonner ceux qui comptent pour moi !

Tu en fais parti mon poisson pané ! 

Pour toi, pour moi, pour nous, je me réinvente, je m'investis dans ma vie. 

J'espère que ces petites attentions vont te plaire !

Respect et Coeur pour une jolie route !

Ainsi, tu es rangé dans  mon coeur et je ne me soucis de rien ! 


 

Journée pleine de densité, j'ai un bel enthousiasme.

 

Posté par KILOSCLOPE à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2018

Nous sommes vivants #3

Pour toi N,

Tes départs me lassent, si tu veux aller te cacher, écailles toi bien ! 

T'es un bon poisson, tu seras libre, le roi des coraux !

Miossec - Les écailles (Vidéo alternative)

Ou bien c'est moi qui sent que je me taille de mes écorces !

Va savoir N ! 

Je  voudrais être restée sous ton océan


 

Aujourd'hui je me sens encore maladroite. Pourtant j'ai encore réalisé des belles choses ! C'est sur cela que je dois m'appuyer ! Je réussi des belles choses, je vis des belles étapes ! Je vole un peu de ma vie, pourqu'elle m'appartienne un peu mieux. J'ai envie de me sentir vivante et souriante tous les jours. J'y suis presque. Manque ton miroir dans mon logarithme. J'aimerai sacader mes journées avec plus de toi. Me lever et me coucher à tes côtés. Tu m'as découvert mais pourquoi ne faire qu'une partie du chemin ? Tu es si essouflé par la vie qu'elle te fait peur ? Tu n'as pas la foulée qui danse, tu ne ressens pas mes transes ? Je t'embrasserai quoiqu'il en soit. Je te murmure jusqu'à en perdre le souffle. Et oui, je m'essoufle. Si je ne fais plus mon chemin, on n'aura plus d'itinéraire. Les éoliennes ne peuvent tourner sans moteur, vent ou pas ! Alors vole mon beau ! Tu es beau comme un tonnerre ! Je suis à la renverse de toi déjà. Il ne manque plus qu'un pas, et on sera là, face à face. Je pianote ma mélodie, et je me berce de nos émois. Mais nous sommes une belle embarcation, bien solide. Nous avons juste quelques pleines lunes de loups garous à traverser encore, et tel des scarabés nous roulerons notre bosse à notre port. 

 


 

Nauvragé de ma rive,

J'ai confiance ! J'ai besoin d'épis St'o L'air ! Je me narre mon fleuve, je dépose ici mon dépot d'écume. Mais rien n'est là dans les marrées salines, pour se creuser dans le marbre. Tu as émis comme un souhait sur un souffle de pissenlit, j'l'ai recueilli.

Je te promets, je vais garder le secret.


Allons ! Vaillant, vaillante, demain je me sirène la croupe ! Je te porterai où que tu dérives ! 

Et je me porte moi même, vers mon phare ! Là où je veux briller. Exister.

Oui j'ai envie de me sentir exister ! Vibrer et rire ! Comme dans tous mes souvenirs ! 

Posté par KILOSCLOPE à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2018

Journée Magique #3

Mon petit coeur,

J'ai adoré toute cette journée !

Tu es un merveilleux chanteur !

Merci

Je t'aime <3

Posté par KILOSCLOPE à 23:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pourquoi suis je si stupide ! #1

Excuse moi !

Je déteste par dessus tout, ennuyer mon alter ego ! 

Pourquoi je me met à lui pourrir la vie, alors qu'y a pas une personne qui compte plus que lui pour moi !

Pourquoi je créé des remparts et des obstacles de plus, là où tout est simple, limpide et qu'il gère lui de son côté, exactement ce qu'il faut pour que je me sente bien !

Je m'en veux ! Je ne veux plus jamais me montrer si stupide ! 

C'est si inssuportable de savoir qu'on a été si nulle !!! Alors qu'on sait faire autrement, et qu'on aurait pu faire auttrement ! 

Je ne suis pas addict à ma connerie! Ca devrait s'arranger, j'en suis sur ! 

J'ai confiance en lui à présent, et je sais qu'il peut m'aimer, que je lui ferai confiance si c'est ce qu'il souhaite. La confiance de laisser l'autre m'aimer, car c'est possible. Je ne suis pas cette ignoble créature que personne ne peut regarder ou supporter....

On verra demain ... sinon désolée encore et à l'année prochaine mon doux


Je suis fière de moi. J'assume mes choix, et mon indépendance ! 

Je laisse derrière moi, mon passé et ses fantômes ! Si j'ai tiré un trait, c'est que j'avais bien raison de le faire !

Je peux me sentir fière ! Assumer qui on devient, car on est tel qu'on est, c'est nécessaire !

Les regrets n'ont aucun sens. Le tout est de vivre pour ne pas en avoir !

Et vraiment je n'en ai aucun concernant mon passé.

Ce qui me géne ce sont mes erreurs, quand j'en fais avec les gens que j'aime. 

 

Posté par KILOSCLOPE à 02:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2018

Et si y avait tout #3

Et si y avait déjà tout, et si y a déjà tout !

On parle peu souvent, du fait, qu'il faut juste déplacer son regard pour voir la merveille qu'être notre existence. 

A force de souffrir ou de lutter, on oublie qu'on est comme obnibuler pour trouver la sortie alors qu'on n'est pas enfermé !

C'est vrai, il faut faire un pas de côté, tenté d'observé différement avec un autre essort, plus large, plus léger. 

J'ai eu la force et la chance de faire ces pas de côté. 

J me sens plus libre, plus heureuse. 

 

 

Posté par KILOSCLOPE à 23:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2018

Je suis endormie ou comment je me traverse

J'écoute mon corps.

J'ai eu le temps de prendre du recul, pour mieux sauter dans le bain de la vie. Je n'aime pas me sentir en retrait. Mais aujourd'hui je n'y arrivais pas. Y a des jours comme ça. Ou tel un rideau, la journée se passe sous notre nez sans  un trait de lumière. Je n'aime pas les jours comme celui ci. Mais je sais que je vais en tirer de la force pour trouver des solutions et être efficace.

Journées menstruelles des femmes.


 

Mon petit coeur, mon amour,

Je crois qu'on ne se verra pas avant des semaines ! Tout vibre en moi, à l'idée de te revoir quand sera venu le moment. Mais pour l'instant, je savoure cette liberté et confiance que nous nous offrons. Nous nous aimons si bien et si fort que ce n'est qu'une facon de parfaire notre attachement.

Bon allé, la bise, je te dis à bientôt 


 

Ma crapouille ! Tu me manques, tu te souviens à l'époque, on s'était inventé nos surnoms. Pourquoi je n'arrive pas à te retrouver, toi cette amie d'enfance que j'ai blessé et qui compte toujours pour moi.

Posté par KILOSCLOPE à 00:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]